La Maison

Biographie

Céramiste suite à un enseigement en Ecole d’Arts Plastiques, Chrystelle Claudinon approfondi ses recherches dans la matière minérale,  à travers les émaux, les oxydes, les pigments naturels …

Les gemmes sont broyées, écrasées et pilées ; les silices, kaolins et terres sont façonnés puis mis en fusion.

Là, s’opère un jeu entre oxydation et réduction.

Cette technique Japonaise du XVIème siècle, nommée RAKU, est liée à la cérémonie du thé, à la philosophie ZEN.

La créatrice expérimente et donne corps à des objets utilitaires et artistiques. 

Elle associe le fer, le cuir, le tissu, la résine … Son univers s’oriente entre tradition et contemporain.

Cet art du feu et de la céramique, RAKU, peut se traduire par :

” Foi – Bonheur – Plaisir dans le Hasard “. Il se définit principalement dans la beauté de l’imperfection.

Naturellement, Chrystelle commence à façonner en terre des cabochons pour réaliser des bagues.

Puis des collections, alliant aux glaçures : résine, acier et autres matériaux …

En substance, ces émaux sont restés à l’état brut de Gemmes.

La ligne est là.

Le fil conducteur l’amène à la Bijouterie Joaillerie.

La fondatrice crée la maison EUGENIE, de son troisième prénom, et ce, en hommage à son grand père.

Volontairement irrévérencieuse, son concept de pouvoir interchanger les Gemmes dans ses lignes précieuses est venu du fait que la Femme est complexe, passionnée …

Pourquoi être tenue à une seule pierre alors que nous sommes si multiple ?

En étroite collaboration avec plusieurs ateliers à Jaipur, Chrystelle choisit une à une ses pierres. Accompagnée de Lapidaires, Artisans, Joailliers depuis plusieurs générations, le travail de la main œuvre. Le geste est précis, la finesse d’exécution de grande qualité.

La créatrice élabore ses collections et puise son inspiration dans le sud de la France.

Le processus créatif est stimulé à travers sa sensibilité, dans l’observation d’architectures, de lignes pures, de végétaux, de minéraux …

En communion, en assise avec la nature, en travail introspectif, méditatif.

Également, nourrie de ses voyages, l’inspiration se révèle, au touché de matières, d’artisanat ; au partage de culture, de traditions et d’arts ethniques découverts dans différents musées du Monde.

A l’écoute des tendances les plus pointues, Haute Couture, Fashion week, Designers en vogue, pour Chrystelle, le retour à la source n’est pas antinomique, et adopte une philosophie que les Japonais appellent Wabi-Sabi :

” Acceptation de l’imperfection comme étant la beauté naturelle , résidant partout, que ce soit dans l’asymétrie ou dans l’irrégularité “.

Ces veinures sont considérées comme des inclusions, qu’il faut se garder de décrire comme ” défauts “, car leur présence n’entraîne pas une dépréciation de la Gemme.

Ce sont ses caractéristiques d’identification … leur passeport. Elles suivent des lois strictes.

Les gemmes surprennent par leur singularité et invitent au voyage.

Les inclusions deviennent révélateurs de beauté.

Beauté imparfaite, impermanente et changeante qui rend chaque Femme Unique.

REVENDEUR

Distribuer les lignes de bijoux eugénie :

eugenie-jewelry@orange.fr

Suivez-nous sur Instagram :